Roman·Saga

Journal d’une princesse, tome 8 : De l’orage dans l’air, Meg Cabot

Bonjour tout le monde !!! đŸ€—

J’espĂšre que vous allez tous trĂšs bien en cette journĂ©e. De mon cĂŽtĂ©, ça va. Je prends doucement mes marques dans ma nouvelle vie, j’ai dĂ©fait mes cartons et ai complĂštement installĂ© le tout pour y crĂ©er un chez-moi oĂč je me sens bien. Au travail, tout se passe bien. Mon cerveau emmagasine pleins de nouvelles choses mais c’est bien je suis contente malgrĂ© la fatigue.

Sur le plan lecture, je vais bientĂŽt aller faire un tour Ă  la bibliothĂšque oĂč je vis dĂ©sormais afin de me faire une carte pour emprunter de nouveaux livres. La semaine de mon dĂ©part j’ai lu le tome 8 de Journal d’une princesse Ă©crit par Meg Cabot, De l’orage dans l’air, avec ma copinaute et partenaire de cette relecture commune Cocomb3. Je vous mets le lien de son article sur ce livre juste ici.

Avant de continuer plus loin, je fais un disclamer en vous prĂ©cisant que j’ai chroniquĂ© les tomes au fur et Ă  mesure de mes relectures. Si vous n’avez pas lu les tomes prĂ©cĂ©dents et que vous souhaitez le faire je vous conseille de ne pas lire la suite afin de ne pas ĂȘtre spoilĂ© sur les aventures de Mia.

Résumé :

Auteur : Meg Cabot

Genre : Jeunesse, Romance, Chick-lit

Édition : Le Livre de Poche (Jeunesse)

Année : 2018

Nombre de pages : 256 pages

Titre original : The Princess Diaries : Princess on the brink

Fait partie de la saga Journal d’une princesse

Mia est dĂ©sespĂ©rĂ©e : Michael, l’amour de sa vie, lui annonce qu’il part un an au Japon pour mettre au point un robot qui risque de rĂ©volutionner la chirurgie cardiaque. La princesse cherche par tous les moyens Ă  le faire changer d’avis. Elle envisage mĂȘme d’avoir recours Ă  une ruse trĂšs fĂ©minine pour le garder prĂšs d’elle. Mais Michael va lui rĂ©vĂ©ler des choses qui vont la faire changer d’avis, elle…

Mon avis :

Les tomes de la saga Journal d’une princesse se savourent comme des petits sucres. Jamais je n’ai Ă©tĂ© déçue par un tome et ce ne sera pas celui-ci qui dĂ©rogera Ă  la rĂšgle. Je l’ai lu en 3 jours mais si j’avais eu plus de temps j’aurai pu le terminer encore plus rapidement. Je ne sais pas pourquoi mais Mia, malgrĂ© ses mĂ©saventures, rĂ©ussit constamment Ă  me plonger dans une bulle de bien-ĂȘtre. Lorsque j’ai dĂ©couvert la saga j’Ă©tais au collĂšge, aujourd’hui je relis l’ensemble des tomes alors que je viens de terminer mes Ă©tudes. Beaucoup de temps sont passĂ©s entre, j’ai grandi et muri mais malgrĂ© tout, mes Ă©motions restent les mĂȘmes et je retrouve des sensations et avis identiques.

Comme vous l’aurez compris par le rĂ©sumĂ©, Michael, le grand amour de Mia, vient de lui annoncer qu’il allait partir un an voire plus au Japon y construire un bras-robot permettant aux chirurgiens d’opĂ©rer sans ouvrir le thorax. Cela confirme bien le gĂ©nie de ce garçon d’autant qu’il pourra sauver de nombreuses vies. Mia, forcĂ©ment, ne voit que son dĂ©part, qui est dans 3 jours, et son absence pendant trĂšs longtemps. Ce roman aborde donc le sujet parfois Ă©pineux des relations Ă  distance. Tout le monde a son avis sur la question, d’autant qu’il diffĂšre en fonction de ceux qui l’ont vĂ©cu et ceux non. Dans tous les cas c’est difficile et je suis contente que Meg Cabot parle de cela. Il est vrai qu’Ă  la fin du lycĂ©e voire mĂȘme en Ă©tudes supĂ©rieures des couples se voient sĂ©parĂ©s par leurs Ă©tudes et leurs choix engendrant des dilemmes parfois compliquĂ©s.

Sur le plan de l’Ă©criture, c’est trĂšs agrĂ©able et fluide. Nous lisons le journal intime de Mia oĂč elle y raconte tout. Pour vous situer, ce tome 8 se dĂ©roule 6 mois aprĂšs le prĂ©cĂ©dent. Mia vient de rentrer en Terminale et nous sommes en septembre. Ce saut dans le temps n’est pas dĂ©rangeant du tout puisqu’il permet d’avancer et de voir Mia grandir en se posant d’autres questions. Il y en a notamment une qui va est prenante, celle concernant la perte de la virginitĂ© et le cĂŽtĂ© sacrĂ© qu’il peut avoir. Je me suis faite la rĂ©flexion en lisant le roman qu’aujourd’hui ce caractĂšre sacrĂ© de la perte de la virginitĂ© tend Ă  disparaĂźtre. Il n’est plus conseillĂ© aux jeunes filles de le faire par amour et sentiments mais de le faire avec une personne avec qui elles se sentent bien, peu importe l’Ăąge, etc. Le roman a presque 15 ans, les mentalitĂ©s sur le sujet sont plus ouvertes auprĂšs des jeunes. En ce qui me concerne, cela ne m’a pas du tout gĂȘnĂ©e car nous avons des Ă©changes avec d’autres de ses amies sur la question qui permettent Ă  chacun de faire rĂ©flĂ©chir.

Dans toutes mes chroniques, je vous mets l’Ă©dition et le rĂ©sumĂ© que j’ai eu. C’est la premiĂšre fois que je lis cette saga dans l’Ă©dition Le Livre de Poche et je tiens Ă  faire une remarque. Sur la couverture Mia a les cheveux noirs or elle a toujours Ă©tĂ© dĂ©crite en Ă©tant chĂątain blond. Je ne comprends pas pourquoi une telle erreur a Ă©tĂ© faite. Cela ne la reprĂ©sente pas du tout. Toute la saga dans cette Ă©dition reprĂ©sente Mia avec les cheveux noirs, c’est dommage.

Pour revenir au contenu de ce roman, il est plus triste. Plus d’une fois j’ai eu envie de prendre Mia dans mes bras et de la rĂ©conforter. On sent sa peine et son envie de tout faire pour que Michael reste Ă  ses cĂŽtĂ©s, mĂȘme des choses qu’elle ne voulait pas dĂ©jĂ  faire comme une forme de chantage ou de manipulation. Rien de dangereux bien sĂ»r et je suis certaine qu’Ă  sa place tout le monde se serait battu pour la personne qu’on aime.
Les sujets abordĂ©s sont plus matures, Ă  l’image des personnages, tels que l’avenir, les projets personnels, l’accomplissement de certaines choses pour se sentir digne de l’autre, l’affirmation, laisser sa marque dans le monde, etc. J’ai adorĂ© ce tournant dans le roman, sans compter que Mia malgrĂ© son titre de princesse se retrouve confrontĂ©e Ă  des problĂšmes comme n’importe quelle adolescente.

Tina confirme encore une fois ĂȘtre une super amie alors que Lilly a parfois des maniĂšres de parler et de manquer de respect envers Mia qui m’ont dĂ©plu. Si une de mes amies se permettaient de me parler comme elle le fait je ne crois pas que je resterai longtemps sans rien dire. Quelques fois, Mia se rebelle mais c’est le signe que quelque chose n’est pas trĂšs limpide entre elles deux. J.P aussi est de la partie, tout comme Boris ou encore Kenny. Je n’en dis pas plus pour que vous puissiez vous faire votre propre opinion dessus et apprĂ©cier le roman comme bon semble. De mon cĂŽtĂ©, je n’ai pas une opinion trĂšs positive de J.P, son cĂŽtĂ© trop parfait me dĂ©range mais je sais que c’est un personnage qui permet d’aborder d’autres sujets trĂšs importants par la suite.

Pour la petite anecdote, c’est dans ce tome que Mia « rĂąle » de ne pas savoir hausser un seul sourcil comme Lilly. C’est depuis ma lecture de ce tome il y a quelques annĂ©es que je me suis mise Ă  moi hausser un seul sourcil lors de certains moments. C’est tout bĂȘte mais je me suis dit que moi aussi je voulais rĂ©ussir Ă  faire cela đŸ€š

De l’orage dans l’air est un roman un peu plus court que les autres mais qui abordent des sujets plus adultes comme les relations Ă  distance pour des projets professionnels avec une occasion Ă  ne pas manquer pour Michael. Plus triste que les autres, il n’en reste pas moins une super histoire. J’ai hĂąte de lire la suite et de retrouver Mia dans sa vie de princesse et de lycĂ©enne.

Et vous, vous avez lu ce livre ? Si oui qu’en avez-vous pensĂ© ? N’hĂ©sitez pas Ă  me dire tout cela dans les commentaires pour que nous puissions en discuter âŹ‡ïž

Je vous souhaite Ă  tous une trĂšs agrĂ©able journĂ©e et je vous retrouve prochainement dans un nouvel article 🩝

Laure

16 commentaires sur “Journal d’une princesse, tome 8 : De l’orage dans l’air, Meg Cabot

  1. Coucou, j’espĂšre que ton dĂ©placement s’est bien passĂ© 🙂
    C’est une chronique qui rĂ©sume bien les grandes lignes de ce tome, comme toujours ! Ca me fait rire parce qu’on a lu le mĂȘme livre, pourtant on n’a pas totalement axĂ© notre chronique sur les mĂȘmes choses. En tout cas tu rĂ©sumes trĂšs bien le thĂšme des relations Ă  distance, de la virginitĂ© – j’ai Ă©tĂ© plus vite dessus il me semble.
    Et effectivement ils ont fait une grosse erreur sur la couverture… Je ne comprends mĂȘme pas que les Ă©diteurs ne l’aient pas remarquĂ©… d’autant plus que Mia nous parle tout le temps de ses cheveux.

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou !! 🙂 Oui tout s’est bien passĂ© merci de demander 🙈
      En lisant ta chronique c’est vrai que nous n’axons pas sur les mĂȘmes choses. Comme quoi un mĂȘme livre peut tellement avoir des ressentis et points diffĂ©rents.
      Tous les tomes publiĂ©s sous Le Livre de Poche rĂ©cemment ont Mia avec des cheveux noirs, vraiment je ne vois pas oĂč ils ont lu ça et pourquoi ils ont fait cette erreur. Entre nous je ne suis pas du tout fan de cette couverture mais forcĂ©ment j’emprunte ce qu’il y a 😂

      Aimé par 1 personne

  2. Celui ci a l’air tout aussi bien que les autres et j’imagine que voir grandir Mia est aussi intĂ©ressant. Pour ma part, j’attends de lire le tome 6 avec impatience… Mais comme je te l’ai dit plus que deux livres qu’il faudra que j’emprunte et aprĂšs je les aurais jusqu’au tome 10 !

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s