Roman

Gatsby le Magnifique, Francis Scott Fitzgerald

Bonjour tout le monde !! 🤗

Je suis extrêmement ravie de vous retrouver par ici aujourd’hui ! Cela faisait un petit moment que je n’étais pas venue. Mon dernier article date du 6 mai et ce n’est pas le nombre d’articles que j’ai envie de vous partager qui manque.

Pour les nouvelles du moment, tout se passe à merveille. Le travail suit sa route, je m’habitue au fur et à mesure à cette vie dans le sud en essayant de me trouver un mode de vie qui me convient. Je suis quelqu’un d’assez carré et je suis satisfaite d’avoir réussi à retrouver un ordre dans ma vie. Tout n’est pas parfait mais je fais avec. En revanche, énorme problème je ne supporte pas la chaleur et je ne vis pas dans la région où il y en a le moins 😂

Sur le plan lecture, je ne lis pas autant que je voudrais mais tous les soirs avant de me coucher je m’accorde au minimum 30 minutes de lecture et ça fait vraiment du bien. C’est relaxant, je me mets dans ma bulle littéraire et j’ai un sommeil de meilleure qualité. Je lis quelques bandes dessinées évidemment mais mon dernier roman en date est Gatsby le Magnifique écrit par Francis Scott Fitzgerald en 1925.

Résumé :

Auteur : Francis Scott Fitzgerald

Genre : Contemporain, Drame

Édition : Le Livre de Poche

Année : 1996 (1925)

Titre original : The great Gatsby (1925)

Nombre de pages : 250 pages

Nous sommes au lendemain de la Grande Guerre, le mal du siècle envahit les âmes, c’est l’époque de la Prohibition et des fortunes rapides. En 1922, Jay Gatz, désormais Gatsby, se retrouve fabuleusement riche. Personnage mystérieux installé à Long Island dans une somptueuse propriété, mille légendes courent sur son compte. Elles n’empêchent pas les gens chic, et moins chic, de venir en troupes boire ses cocktails et danser sur ses pelouses.
Gastby le Magnifique joue la carte de l’éblouissement et des folles dépenses comme un appât pour ramener à lui Daisy, mariée à Tom Buchanan, un millionnaire qui, à la différence de Gatsby, n’a pas gagné sa fortune, mais en a hérité.
Le jour où l’espoir de reconquérir sa bien-aimée s’évanouit, la fête prend fin et Gatsby meurt, abandonné de tous, sauf de son voisin, Nick Carraway, le cousin de Daisy, qui nous révèle cette histoire.
Gatsby le Magnifique est un des romans emblématiques du XXème siècle.

Mon avis :

Le résumé ne me semble pas spécialement adapté, il raconte beaucoup de choses de l’histoire. La seule excuse plausible est que c’est un roman tellement connu aujourd’hui que beaucoup de personnes connaissent déjà la fin.

C’est la deuxième fois que je lis ce roman. La première fois c’était en 2013 pour la sortie du film avec Leonardi DiCaprio. Avec des amies, nous avions prévu d’aller le voir au cinéma et je savais que mon père avait ce livre. Je l’avais donc lu assez rapidement et ça avait été un coup de coeur. Dernièrement j’ai vu que le film était sur Netflix et ayant envie de le revoir je me suis dit que j’allais même relire le livre. En rentrant chez mes parents, j’en ai profité pour l’emprunter et le commencer dans le train du retour.

Il est très court. Mon édition fait 250 pages car au début il y a une préface écrite par l’auteur pour justifier les critiques lors de sa seconde parution, et à la fin vous avez les échanges entre l’auteur et son éditeur (et ami) sur les changements des détails de l’histoire, les retouches sur l’écriture, les questions sur le titre, sur les droits de publication et de vente, l’argent, etc. J’ai trouvé ça super intéressant d’autant qu’à l’époque le livre n’a pas très bien fonctionné. Les critiques négatives ont fusé face à l’incompréhension des gens sur l’écrit.

L’histoire se passe durant les années folles après la Première Guerre mondiale aux États-Unis. Le rêve américain est présent, mais celui de Gatsby n’est pas lié à l’argent qu’il a déjà, il veut Daisy qui est déjà mariée. C’est Nick Carraway son voisin et désormais ami qui raconte ce qu’il s’est passé. Le plus de cette histoire ce sont des détails désuets qui sont racontés, ils permettent de mieux cerner la mentalité des personnages. Lors des soirées mondaines dans la villa de Gatsby, tout le monde fanfaronne, fait son beau et se montre sous son meilleur jour mais en réalité des drames sont présents.

Nous ne sommes pas dans un roman romantique à l’eau de rose, mais plutôt un roman dramatique. Nul n’est parfait, chacun joue double, ment aux autres et à soi-même. Ce qui est très intéressant c’est ce paradoxe entre la réussite, le succès, les fêtes tous les week-ends, les soirées mondaines où le champagne coule à flot, les orchestres de jazz jouant toute la nuit, les femmes et les hommes sur leur 31, les paillettes sont partout, et Gatsby, riche à envier, l’hôte de ces soirées et qui est d’une solitude absolue.
C’est comme sur les réseaux sociaux, vous pouvez avoir 3000 abonnées, et dans votre quotidien être parfaitement seul. Vous brillez en société mais une fois la lumière éteinte, vous êtes seul.

Dès la première ligne j’ai aimé ce roman. L’écriture est fabuleuse, ça se lit vite sans même que l’on se rende compte que les pages défilent sous nos doigts. Il fait partie des classiques selon moi. Je ne sais pas si vous l’avez déjà lu mais je vous le recommande très vivement. Ça décrit également très bien le mal du siècle que certains ressentaient et les questions existentielles liées à l’amour, ce sentiment éternel.

Gatsby le Magnifique est un roman que je chéris tout particulièrement. Aucune allusion à quelque élément dans ma vie privée et pourtant je me reconnais dans Gatsby sur certains points. C’est déconcertant et troublant. En revanche, je vous conseille très fortement de prendre le temps de découvrir ce roman.

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? N’hésitez pas à me dire tout cela dans les commentaires pour que nous en discutions ⬇️

Je vous souhaite une bonne fin de journée et une excellente semaine à venir ! 🐨 je reviendrais bien vite par ici !

Laure

23 commentaires sur “Gatsby le Magnifique, Francis Scott Fitzgerald

  1. Coucou ! Pour la chaleur effectivement c’est embêtant… J’ai cru entendre qu’il y avait des orages un peu partout et que ça se rafraîchissait, alors j’espère que c’est aussi le cas chez toi !
    Et ce qui est drôle, c’est que j’ai lu Gatsby le magnifique l’année dernière à la même période, à peu près (on en avait d’ailleurs parlé ensemble). Enfin bref, je partage ton avis sur ce roman, bien que je ne me sois pas identifiée a Gatsby durant ma lecture. Par contre, ce que j’ai apprécié, c’est que ce soit un personne extérieur, en l’occurrence Nick, qui raconte l’histoire et non pas Gatsby. L’aspect témoignage est assez sympa ! Voilà voilà, j’espère que tu aurais bientôt plus de temps pour lire et pour publier 😉 Bisous !

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou, en effet il y a eu des orages chez moi hier soir mais les températures ont directement regrimpé ce matin donc aucun changement 😂
      C’est vrai que nous en avions parlé ! J’avais oublié !!!! Mais oui ça me revient ! Pour ma défense on parle de tellement de choses dont de livres que j’ai oublié 😅
      Je pense que l’histoire n’aurait pas eu le même charme si c’est Gatsby lui-même qui aurait raconté sa vie, ou peut-être que la partie dramatique aurait été plus conséquente je ne sais pas.
      Bisous 😘

      Aimé par 1 personne

      1. Ah c’est dommage… Bon, au moins tu as quand même profité de quelques heures d’orages et de fraîcheur 😉
        Pas de soucis haha, en plus on en a parlé l’année dernière, donc ça remonte quand même pas mal ^^ C’est quand tu as dit que c’était une relecture et que tu avais déjà vu le film avec DiCaprio que je me suis rappelé notre conversation !
        Oui, peut-être que le drame aurait pris plus de place, ou alors on serait peut-être plus entré dans la psychologie des personnages… En tout cas le livre est très bien comme il est ^^ Bisous !

        Aimé par 1 personne

      2. C’est ça 😉 et normalement ils annoncent la même chose aujourd’hui, ça fera du bien il fait vraiment trop chaud ^^
        J’ai justement envie de revoir le film avec Leonardo DiCaprio car je l’avais beaucoup aimé au cinéma. Tu l’as vu toi ?
        Le livre est très chouette et je sais déjà que je le relirai 🙂 bisous (et je te réponds sur Livraddict j’ai vu que tu avais laissé un message !)

        Aimé par 1 personne

  2. Notons qu’avant le « Gatsby le Magnifique » de 2013, il en existait un autre sorti en 1974 dont l’un des personnages avait des boutons de manchettes en forme de dents humaines. (Petit détail que l’on retrouve dans « Batman : Le Défi » sorti en 1992.)

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s