Roman

Ne lâche pas ma main, Michel Bussi

Bonjour tout le monde !! 🤗

J’espère que vous allez tous très bien ! De mon côté oui, il fait super beau encore aujourd’hui. Hier j’en ai profité pour me balader le long de la mer et d’aller au musée, c’était super 🌞

Je vous retrouve pour une chronique de ma dernière lecture, Ne lâche pas ma main de Michel Bussi. Ce n’est pas le premier livre que je lis de cet auteur, j’avais lu auparavant N’oublier jamais où j’avais été déçue de la fin et donc du livre, ainsi que de Nymphéas Noirs qui est le premier et que j’avais adoré.
Je n’avais pas prévu de lire un autre roman de cet auteur mais je devais partir en déplacement une semaine et je voulais un livre qui avait un bon format pour l’avion. Je suis tombée sur celui-ci dans les rayons et je me suis dit que ça serait une lecture idéale, reposante, détente même si c’est policier.

Résumé :

Auteur : Michel Bussi

Genre : Policier

Édition : Pocket

Année : 2014

Nombre de pages : 440 pages

Un couple d’amoureux dans les eaux turquoise de l’île de La Réunion.
Farniente, palmiers, soleil.
Un cocktail parfait.
Pourtant, le rêve tourne court. Quand Liane disparaît de l’hôtel, son mari, Martial devient le coupable idéal. Désemparé, ne sachant comment prouver son innocence, il prend la fuite avec leur fille de six ans. Pour la police, cela sonne comme un aveu : la course-poursuite, au coeur de la nature luxuriante de l’île, est lancée.

Mon avis :

Pour cette fois j’avais lu le résumé avant de commencer le livre étant donné que je l’avais choisi pour son format. Je voulais au moins voir si ce n’était pas une saga et si la résumé pouvait me plaire. Ça n’avait pas l’air d’être le roman policier du siècle mais je voulais laisser une autre chance à cet auteur après ma déception précédente.

Le livre se présente sous la forme d’un journal de bord, jour après jour, heures après heures nous avons le détail de ce qu’il s’y passe que ce soit du côté de la fugue de Martial que du côté des recherches policières, voire de la vie personnelle des personnages. Cela permet de ratisser assez profondément dans les détails mais au risque d’avoir des informations superflus et inutiles. Je fais notamment illusion aux passages sexuels de plusieurs pages qui n’apportent strictement rien à l’histoire, ça me mettait juste mal à l’aise d’avoir certains détails.

Le résumé indique que Martial est innocent, c’est dommage de l’avoir écrit car pendant les 100/150 premières pages le lecteur a tout lieu de croire qu’il est coupable et qu’il fuit. Il aurait été d’autant plus surprenant de savoir que finalement il n’a pas tué sa femme et de comprendre pourquoi il fuit. Le résumé aurait pu être d’autant plus accrocheur que la lecture se serait basée sur la surprise, le doute et le retournement de situation.

Je ne me suis attachée ou identifiée à aucun des protagonistes. J’étais complètement extérieure à ce qui leur arrivait, voire même je m’en fichais. L’histoire ne me happait pas et je me suis juste cantonné à me dépêcher de le finir pour passer à autre chose. Est-ce une grosse déception ? Oui même si je ne m’attendais à rien en particulier.
Le roman est mis dans la catégorie policier mais l’enquête n’est pas très poussée, on assiste plutôt à un concours d’égo, à une femme Aja qui veut limite résoudre l’enquête toute seule en se croyant plus maline. Le seul personnage que j’ai bien aimé est Christos, un flic qui n’a rien de parfait mais est droit, juste selon sa vision. Sur Martial, sa femme Liane et leur fille Sofa, on n’apprend pas grand chose. La fuite du père avec sa fille montre juste l’irresponsabilité de Martial d’emmener Sofa faire ce qu’il veut faire. Je ne me permettrais pas de juger son rôle de parent mais il n’est pas très conscient de ce qu’il fait.

Enfin, sur la résolution de l’enquête je peux simplement dire que la fin ne m’a pas transcendée. Elle est assez prévisible, un semblant de happy end pour certains et de drame pour d’autres. C’est en demi-ton, un poil décevant, à l’image du roman en somme.

Ne lâche pas ma main est un roman écrit par Michel Bussi qui ne m’a pas du tout convaincu. Je n’ai pas réussi à me plonger dans l’histoire comme il l’aurait fallu. L’écriture est simple, l’idée de base aurait pu être sympathique mais il manque du suspense pour un roman policier. L’enquête n’est pas poussée, les personnages ne sont pas assez creusés et quand on arrive au bout on semble déçu d’avoir lu tout ça pour que ça. Mon avis semble un peu sévère mais ayant lu de nombreux romans dans ce genre littéraire j’ai des attentes parfois plutôt hautes.

Au vu de ma chronique un peu salée, j’attends impatiemment vos retours sur ce livre voire même sur l’auteur en général afin que nous puissions échanger dessus ⬇️

Je vous souhaite à tous une très bonne journée, bonnes vacances à ceux qui en ont et bon courage à ceux qui vont travailler 🤗

Laure

13 commentaires sur “Ne lâche pas ma main, Michel Bussi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s