Discussette·RoussetteTime·ShareRoussette

Instagram, je t’aime… moi non plus

Hello tout le monde !!! 😊

Vous allez bien ? Moi ça va trùs bien merci 😇

Aujourd’hui on se retrouve pour un article un peu particulier et qui change de l’ordinaire. En effet, je n’ai jamais fait d’articles soumettant ouvertement mon avis sur un sujet de façon critique. Comme vous avez pu le voir dans le titre je parle d’Instagram, et ça fait bien longtemps que j’avais envie d’aborder cette thĂ©matique. Je le prĂ©cise au cas oĂč pour des lecteurs qui ne dĂ©couvriraient mon blog avec cet article mais la bienveillance et le respect sont de rigueur par ici.

Pour la suite de la lecture, comme cela risque d’ĂȘtre long je vous conseille de prendre une boisson ou Ă  manger si c’est l’heure du repasÂ đŸ˜‰â˜•ïžđŸ«Â Oui je vous autorise Ă  manger et alors ? mdrrr 😆

En juin dernier, j’ai ouvert un compte Instagram (@lacueilletteduneroussette) car je voyais sur plusieurs blogs de mes amis des photos et qu’ils partageaient des choses que je ne pouvais pas voir.

Je n’ai jamais Ă©tĂ© rĂ©seaux sociaux dans le sens oĂč j’ai crĂ©Ă© mon compte Facebook personnel il y a 1 an Âœ et uniquement pour les cours afin de rĂ©cupĂ©rer les documents partagĂ©s Ă  toute la promo. A cela s’est ajoutĂ© en mĂȘme temps la crĂ©ation de mon compte Instagram personnel pour suivre les aventures de mon oncle et de ma tante (ils ont un compte oĂč ils partagent la vie de leurs peluches et je reconnais que je suis fan !). Je prĂ©cise que tant pour Facebook que pour Instagram, aucune application Ă©tait sur mon tĂ©lĂ©phone. Je n’avais pas de 4G dessus et je prĂ©fĂ©rais ne pas devenir addict et mal Ă  l’aise. En effet, j’ai suivi toutes les polĂ©miques qu’il y a eu sur Instagram Ă  cause des filles qui complexent face aux mannequins, aux femmes plus belles que nature et sportives mais oĂč la photo est bien souvent refaite et photoshopĂ©e, et j’en passe.

Malheureusement je fais partie de ces filles qui ont des complexes. J’ai dĂ©jĂ  eu l’occasion de vous en parler sur le blog mais j’en reparlerai une prochaine fois. Les complexes c’est intime et il faut reconnaĂźtre qu’il n’est pas chose aisĂ©e de se livrer sur internet. Reste que c’est pour cette raison que je ne voulais pas devenir accro aux rĂ©seaux sociaux. Je n’avais ni envie de me sentir mal dans mon quotidien et ma vie, ni envie de culpabiliser de ne pas ĂȘtre sportive, musclĂ©e et mĂ©ga bien foutue, ni ĂȘtre influencĂ©e par un certain mode de vie qui ne me conviendrait pas puisque c’est encore une fois propre Ă  chacun.

Je regardais donc les photos de mes Youtubeurs prĂ©fĂ©rĂ©s et de quelques-uns d’entre vous sur mon ordinateur mĂȘme si ça n’avait rien de bien pratique. Et puis pour les 1 an du blog je me suis dit que cela pourrait ĂȘtre sympathique de partager encore plus avec vous et pourquoi pas de maniĂšre diffĂ©rente en postant des photos qui n’ont pas trop lieu d’ĂȘtre sur le blog, comme des photos de ma ville. Me voilĂ  rapidement en train de tĂ©lĂ©charger cette application et de poster ma premiĂšre photo le 17 juin 2018. ForcĂ©ment je tĂątonne Ă  l’utiliser mais vite fait j’ajoute tous mes amis du blog. L’avantage c’est que cela m’a permis de distinguer mon compte pour le blog oĂč je suis « active » et mon compte personnel.

Sur Instagram, beaucoup d’influenceurs partagent en story des comptes qu’ils affectionnent et ni une ni deux je pars Ă  la dĂ©couverte telle la fidĂšle guerriĂšre que je suis des diffĂ©rents comptes et profils. Je regarde et dĂšs que cela me plait je m’abonne. En rĂ©alitĂ©, n retrouve une certaine trame dans mon fil d’abonnement puisqu’il y a des influenceurs de voyages, de modes, de lecture, de dessins et de photographies. C’est un peu le genre de choses qui me passionnent et m’intĂ©ressent.

Pour je-ne-sais-quelle-raison Instagram m’a peu Ă  peu rendue addict. ForcĂ©ment avec le blog et mon idĂ©e de poster des photos j’avais installĂ© l’application sur mon tĂ©lĂ©phone. C’est lĂ  que le mal fut fait. Au fil des jours, j’avais tout le temps envie de regarder s’il n’y avait pas de nouvelles choses histoire de ne rien rater. Je me sentais mal de ne pas ĂȘtre au courant du dernier look de X ou du dernier voyage de Y
 Moi-mĂȘme complexant de ne pas avoir une vie de ouf et de ne rien avoir Ă  poster
 C’est lĂ  que j’ai sonnĂ© moi-mĂȘme la sonnette d’alarme en me disant qu’avant tout Instagram c’était du partage, le but n’est pas de nous complexer mais au contraire de dĂ©couvrir !

En effet, vous avez des influenceuses trĂšs belles oĂč toutes les photos sont retouchĂ©es et qui font tout le temps des partenariats. Alors je peux comprendre qu’elles en font leur mĂ©tier et qu’il faut bien qu’elles mangent et achĂštent d’autres trucs pour se pavaner mais Ă  un moment c’est trop ! Notre fil d’actualitĂ© en grouille et il n’y a plus aucun plaisir Ă  aller dessus. Je ne suis pas contre le partenariat car je le comprends tout Ă  fait, je suis juste contre le partenariat pour faire du partenariat. Des influenceurs qui partagent Ă  tout bout de champ et Ă  chaque photo de la publicitĂ©. On se retrouve Ă  avoir des intĂ©rĂȘts pour des produits que nous n’aurions jamais achetĂ© en d’autres circonstances, Ă  rentrer dans cette sociĂ©tĂ© de consommation et Ă  devenir dĂ©pendant volontairement comme une drogue. C’est lĂ  que c’est nocif ! Je suis Ă©tudiante donc je n’ai pas d’argent car mes parents nous donnent directement quand nous avons besoin mais nous devons le justifier (sortie entre amis, cinĂ©ma, etc.) donc je ne suis pas dans cette tentation de vouloir tout acheter. Cependant, cela peut tout Ă  fait ĂȘtre le cas d’autrui et d’ailleurs si aujourd’hui Instagram devient un mĂ©tier c’est justement Ă  cause (ou grĂące Ă  vous de voir) Ă  tout ce systĂšme…
Attention je ne blĂąme pas qui que ce soit ! Je dis juste que la confiance que certains ont acquis honnĂȘtement est diffĂ©rente de ceux qui font semblant et qui cachent bien leur jeu… Il faut faire attention Ă  ce que les rĂ©seaux vĂ©hiculent et essayer de s’en protĂ©ger. Ne l’oublions pas : le virtuel ce n’est pas la rĂ©alitĂ© ! Cela a tendance Ă  s’en rapprocher mais cela est complĂ©ment diffĂ©rent ! C’est important de se le rappeler !

D’ailleurs pendant ma pĂ©riode de partiels et pour Ă©viter de me dĂ©concentrer, j’avais dĂ©sinstallĂ© l’application. Cela m’a fait le plus grand bien car Ă  part 2/3 comptes que j’allais voir tous les matins me mettant de bonne humeur le reste je m’en fichais. C’est comme Snapchat pour moi. Au tout dĂ©part j’allais voir toutes les stories des personnes que je suivais tous les soirs maintenant ça ne m’intĂ©resse plus et je m’en fiche. Croyez-moi je ne m’en porte pas plus mal ainsi. En fait, ce qu’il se passe c’est que l’on s’inflige cette dĂ©pendance et ce mal-ĂȘtre. Si l’on suit des personnes bienveillantes, honnĂȘtes et gentilles alors cela ne nous procure aucun mal-ĂȘtre.

On va dire qu’il y a des influenceurs toxiques et que c’est mieux pour son bien-ĂȘtre personnel de s’en sĂ©parer. Il y a des comptes que j’affectionne tout particuliĂšrement et pour lesquels je vous en reparlerai sur le blog parce que le partage c’est avant tout ça. D’autres sont nocifs Ă  mes yeux car relĂšvent de l’artifice. Je mets un gros STOP tout de suite en prĂ©cisant que cela reste mon opinion et que les comptes « nocifs » pour moi ne sont pas les mĂȘmes pour vous, c’est pour ça que je considĂšre que chacun fait comme bon lui semble.

Dans la mĂȘme lignĂ©e j’ai du mal avec les comptes qui s’abonnent Ă  votre compte juste pour que vous vous abonniez en retour et aprĂšs ils partent de votre compte, et ensuite ils rĂ©apparaissent đŸ€Ł Je vous jure ça a le don de m’agacer mais je crois que nous y sommes tous confrontĂ©s ^^ Je n’aborderais pas non plus le sujet de l’algorithme des vues, des j’aime, du fait que l’on puisse acheter une sorte de licence sur Instagram pour mettre en avant son compte, et de ce genre de choses car je ne sais pas si j’y suis confrontĂ©e vu mon petit nombre d’abonnĂ©s et que personne n’a la mĂȘme explication Ă  ce sujet hahaha 😂

Un autre point qu’il convient de mentionner c’est que j’ai souvent employĂ© le terme « influenceurs » dans mon article mais c’est Ă  dĂ©faut de ne rien avoir trouvĂ© de mieux… Influenceur est un terme pĂ©joratif parce que dans le sens premier du terme il signifie que ces personnes lĂ  ont pour volontĂ© de vous influencer dans un certain sens. Nous prĂŽnons depuis bon nombre d’annĂ©es voire de siĂšcle le libre-arbitre et la possibilitĂ© de choix de chacun ce n’est donc pas pour se sentir forcĂ©. Il n’empĂȘche que l’idĂ©e originelle de Instagram est trĂšs bien : partager ses photos au plus grand nombre, au dĂ©part personne ne pensait que cela allait rapporter de l’argent et que les marques allaient ĂȘtre intĂ©ressĂ©s par tout cela. C’est autant palpitant que dĂ©solant ! Gagner de l’argent en postant des photos… Tout le monde s’y met ! Le tatoueur du coin pour se faire connaĂźtre, les photographes mais aussi toute personne qui a envie.
Je me suis pas mal intĂ©ressĂ©e au droit du numĂ©rique pour mon intĂ©rĂȘt personnel et une vocation professionnelle future, de ce fait j’ai pu constater tous les problĂšmes de personnes qui se sont retrouvĂ©es avec une photo d’eux sur internet contre le grĂ©. Cela reste un exemple parmi tant d’autres mais il y a de quoi se poser des questions ! 🙂

J’ai toujours prĂŽnĂ© le naturel que cela soit dans le corps de la femme que dans le maquillage, les voyages etc. En fait j’ai du mal Ă  apprĂ©cier une photo quand elle est retouchĂ©e oĂč avec des filtres. Si l’on prend un visage et que l’on modifie tout, lorsque l’on rencontre la personne en vrai on voit bien que la diffĂ©rence est Ă©norme. MĂȘme pour la personne qui fait ça c’est dommage car les compliments qui lui sont adressĂ©s sont en fait destinĂ©s Ă  la personne retouchĂ©e et non Ă  son vĂ©ritable « ĂȘtre ». Cela ne l’aide pas Ă  s’accepter et Ă  s’aimer plus, au contraire j’aurai tendance Ă  dire que c’est l’effet inverse qui a lieu. Quant aux photos de voyage retouchĂ©s alors lĂ  j’ai encore plus de mal ^^ La nature est dĂ©jĂ  splendide par elle-mĂȘme Ă  quoi bon la discrĂ©diter en la modifiant et la rendant moche car artificielle ?

Avec moi c’est bien plus simple ^^ Je ne dis pas que j’ai entiĂšrement raison et ce que je fais est parfait, je dis juste que je suis en adĂ©quation avec mes principes. J’aime le partage donc je n’y poste que des photos qui me font plaisir, j’aime le naturel donc aucune de mes photos n’est retouchĂ©e ou mise avec un filtre. A chaque fois c’est pris comme tel, comme ça vous voyez en photo ce que moi j’ai vu en vrai. C’est plus un partage en ligne directe et concise. Pour ce qui est de mon corps et de mon visage, je ne le poste pas sur internet car voulant travailler dans la Justice, je ne sais pas encore prĂ©cisĂ©ment en quoi, je prĂ©fĂšre rester anonyme ne sait-on jamais.

Je blĂąme Instagram depuis le dĂ©but (d’ailleurs si vous ĂȘtes encore lĂ  chapeau !) mais il y a quand mĂȘme des points positifs ! Si l’on suit des personnes extra, des personnes bienveillantes et qui sont lĂ  Ă  travers leurs posts Ă  en tirer le meilleur de nous-mĂȘme alors ça fonctionne. Il y a des petits instagrammeurs voire mĂȘme des grands qui likent vos commentaires, vous rĂ©pondent et discutent avec vous. N’avez-vous jamais Ă©tĂ© heureux de voir que telle personne que vous aimez vous a rĂ©pondu sous un de vos commentaires ? Ou alors est venue liker une de vos photos ? Bien sĂ»r que cela fait plaisir et le positif amenant du positif la communautĂ© n’en demeure pas moins gratifiĂ©e.

Pour ma part, j’ai dĂ©couvert des instagrammeurs qui partagent des conseils modes et qui m’ont donnĂ© des idĂ©es mais qui m’ont aussi redonnĂ© confiance en moi sur certains points. De rencontrer des personnes qui sont lĂ  toujours pour vous dire un mot gentil, pour vous encourager ou pour discuter avec vous forcĂ©ment cela fait plaisir. Je suis aussi beaucoup d’entre vous et discuter ensemble a toujours Ă©tĂ© un rĂ©el bonheur 😍 Certes ce n’est que du virtuel mais cela fait du bien, on se sent poussĂ© dans nos retranchements, Ă  sortir de notre zone de confort pour notre plus grand plaisir et Ă  savourer les instants de victoireÂ đŸ™đŸŒâ€ïž.

Pour la petite anecdote, je partage des photos de ma ville et j’ai eu l’occasion d’ĂȘtre suivie par un restaurant de chez moi qui fait des plats maison, je vous jure j’étais heureuse ! Ce n’est pas grand-chose en soi certes, pourtant cela me remplit de joie ! C’est un restaurant oĂč j’ai eu l’occasion d’y manger un midi avec une amie de la fac et j’en ai gardĂ© un merveilleux souvenir ! Tellement que j’y avais emmenĂ© d’autres amies ! 😊 Ça fait plusieurs semaines que j’ai envie d’y retourner manger c’est pour ça que je vous en parle ! 😇

Ne nous Ă©parpillons pas sur la nourriture et revenons Ă  notre trĂšs cher et bien aimĂ© Instagram. Je ne suis pas Ă  la course aux likes, au nombre d’abonnĂ©s, et Ă  toute autre chose dans le mĂȘme genre puisque je ne souhaite pas devenir une professionnelle, donc pas besoin que mon feed soit en harmonie ni que mes photos soient les plus belles du monde. Non ! Je suis une fervente adepte du mantra « Qui m’aime me suive ». Pour Instagram cela n’aura jamais pris autant de sens ! 😏

Je terminerai cet article bien assez long dĂ©jĂ  en disant qu’aujourd’hui j’ai appris Ă  tirer du positif de ce rĂ©seau social. On le blĂąme pour beaucoup de choses fortement nĂ©gatives mais comme je viens de vous le dire il reste des points positifs. Des comptes qui nous encouragent Ă  aller faire du sport, Ă  sortir des sentiers battus, Ă  oser des nouvelles tenues, Ă  dĂ©couvrir de nouvelles recettes toutes plus dĂ©licieuses les unes que les autres, Ă  apprĂ©cier le travail artistique de certains photographes et dessinateurs, Ă  apprĂ©cier les merveilles que chacun a Ă  partager.

BlĂąmer Instagram n’est pas une solution. Il faut savoir tirer du positif de chaque chose et on peut y trouver moult personnes. Si on cherche de la bienveillance, des idĂ©es, de l’entraide, de l’amitiĂ© et du partage alors on y trouvera son bonheur. Rien ne sert de courir Ă  la course aux likes car ce n’est qu’Ă©phĂ©mĂšre, plutĂŽt regarder ceux qui laissent des commentaires gentils, qui sont prĂ©sents pour discuter et qui nous accompagnent au quotidien đŸ™đŸŒđŸ˜˜

Je ne peux pas dire que je suis accro aujourd’hui puisque quand je vais sur Instagram je sais pertinemment ce que je veux voir ! AprĂšs oui ça m’arrive en fin de journĂ©e quand je suis fatiguĂ©e et que je n’arrive pas Ă  me motiver Ă  aller lire ou me coucher de flĂąner sur Instagram. Ohh vous savez on y trouve de tout ! Assez pour se divertir une bonne partie du temps Ă  regarder des bĂȘtises 😂 C’est ça aussi Instagram : le partage florissant en tout sens ! 🌾

Mon texte est sĂ»rement brouillon et je m’en excuse. En fait c’est juste qu’il y a tellement de choses Ă  dire dessus. C’est un texte que j’ai Ă©crit en plusieurs fois, que j’ai repris, modifiĂ©, changĂ© et travaillĂ© pour qu’il soit le plus juste possible et qu’il corresponde au plus proche Ă  ce que je pense. J’ai tout de mĂȘme hĂ©sitĂ© avant de le publier puisqu’il ne correspond en rien Ă  ce que j’ai l’habitude de vous proposer. C’est un peu une lettre ouverte Ă  Instagram… C’est Ă©crit en bloc mais j’espĂšre que mon opinion a bien Ă©tĂ© retranscrit.

Je vous remercie si vous avez tous lu et n’hĂ©sitez pas Ă  me donner votre avis dans les commentaires car c’est avec grand plaisir que nous pourrons en dĂ©battre !Â đŸ™†â€â™€ïžđŸ™†â€â™‚ïž

Je vous embrasse bien fort et vous souhaite un trĂšs bon week-end ! 😘💛 Pour ma part je pense que je vais faire comme samedi soir dernier : regarder un Ă©pisode de la sĂ©rie Sherlock ! đŸ™đŸŒ

Laure

Publicités

34 commentaires sur “Instagram, je t’aime… moi non plus

  1. Aucun compte pour moi, ni FB ni Instagram… mais la pression est forte !! Pour le moment je tiens bon, je m’occupe de mon blog et cela me suffit.
    Les rĂ©seaux sociaux sont devenus un passage obligĂ© et je suis consciente que si je veux faire Ă©voluer mon blog il faudra que j’en passe par lĂ …

    Aimé par 2 personnes

  2. OulĂ lĂ  la tartine! Comme je te comprends: Ça fait du bien d’Ă©crire. Bravo. Mais je dois faire une confession: J’ai lu la premiĂšre phrase « Vous allez bien ? Moi ça va trĂšs bien merci 😇 » qui m’a fait chaud au coeur. Puis j’ai passĂ© Ă  la conclusion dans laquelle tu nous embrasses bien fort. LĂ  encore une grande joie chez moi…

    Juste un commentaire: Je sais pas ce qu’est ‘instamachin’ dont tu parles et comme je n’ai pas de tĂ©lĂ©phone portable je ne risque pas de me poser plus de questions. Moi aussi je t’embrasse et me rĂ©jouis de te lire sur d’autres sujets!

    Aimé par 2 personnes

    1. Effectivement j’ai Ă©crit une tartine mais j’avais beaucoup de choses Ă  dire sur le sujet haha ^^ C’est tellement adorable ce que tu me dis lĂ  merci !! 😊

      Instagram est un rĂ©seau social mais ce n’est pas grave, ce n’est pas vital de savoir ça mais c’est gentil Ă  toi d’ĂȘtre passĂ© sur mon blog 😊 Je t’embrasse et ne t’en fais pas le prochain article est une chronique 😉

      J'aime

  3. Tout d’abord je tiens Ă  dire que j’adore ton article. Il m’arrive aussi d’avoir besoin d’Ă©crire un article histoire de mettre tout au clair dans ma tĂȘte et de partager mes avis. Et Ă  ce moment-lĂ , peu importe la longueur : les gens qui veulent vraiment discuter vont le lire jusqu’au bout ! (et manger un morceau, vu qu’on a l’autorisation 😉 )

    Pour ce qui est d’Instagram, je n’ai pas de compte personnel. C’est Ă  peine si j’utilise Facebook pour moi. Perso je le prends juste quand j’ai un contact Ă  faire avec quelqu’un ou des images que je veux partager ou quoi, mais moi non plus je ne suis pas addict.

    Au dĂ©but, j’avais Instagram et Facebook pour mon blog pour favoriser le partage. Je n’avais aucune intention de vouloir ĂȘtre la plus suivie, la plus commentĂ©e, bref je n’avais pas du tout envie de participer Ă  cette course aux likes dont tu parlais. Mais j’ai commencĂ© Ă  chercher les abonnĂ©s par facilitĂ© : Ă  partir de 10.000 likes, tu peux intĂ©grer des liens Ă  tes stories, ce qui Ă©tait beaucoup plus facile.

    Peine perdue : ce chiffre est beaucoup trop astronomique pour moi. Alors pour l’instant, je suis dans ma phase « au fond, Ă  quoi ça sert ? » et je ne poste presque plus. Mais j’ai il y a peu dĂ©cidĂ© de reprendre un peu pour la simple et bonne raison que pour partager mes chroniques c’Ă©tait plus facile et qu’aprĂšs je peux les rĂ©utiliser sur mon blog et ça, avoir des belles photos pour mon blog, ça me botte !

    Donc au final, maintenant, c’est plus « je fais des belles photos pour mon blog et je les rĂ©utilise pour mes rĂ©seaux sociaux » que l’inverse.

    Petites astuces : quand je me sens envahie par des complexes par rapport Ă  mes comptes nĂ©fastes, je fais un tri. Et quand les publications me plaisent mais pas les stories, il y a moyen prĂšs du profil d’un compte de dĂ©sactiver seulement les stories !

    VoilĂ  voilĂ  plein de bisous Ă  toi ! ❀

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci pour ton commentaire ! 🙂 C’est la premiĂšre fois sur le blog que j’Ă©cris un article sur un sujet comme celui-ci et qui est assez personnel car je donne mon opinion et ma façon d’apprĂ©hender ce rĂ©seau social.

      Facebook je ne l’utilise jamais non plus ça m’Ă©nerve en fait 😂 du coup c’est bĂȘte de s’Ă©nerver tout seul en cherchant Ă  le faire donc je n’y vais pas ^^
      Comme toi c’est juste pour le partage des photos mais sans aucune ambition de gloire ou quoi que ce soit d’autre, je crois mĂȘme que cela me dĂ©plairait Ă  force 🙂 J’aime bien lĂ  c’est petit et je peux discuter avec tout le monde 😊

      Instagram a l’avantage de booster notre crĂ©ativitĂ© Ă  vouloir faire les plus belles photos possibles juste pour nous et notre blog ! C’est bien si tu as rĂ©ussi Ă  faire ce travail sur toi-mĂȘme vis-Ă -vis de la nocivitĂ© de ce rĂ©seau social. C’est important je trouve de vĂ©ritablement connaĂźtre le pourquoi de notre compte 😊 Ça Ă©vite de perdre le fil et de se perdre nous-mĂȘme !

      Je ne regarde pas toutes les stories de toute façon, je n’ai pas le temps 😂 je ne regarde que les personnes que j’aime et qui m’intĂ©ressent !

      Bisous et merci pour ce trĂšs chouette commentaire ❀

      Aimé par 1 personne

  4. Coucou ma belle… C’est vrai cette partie fake mais heureusement nous sommes quelques unes Ă  partager pour de vrai et ça c’est tellement agrĂ©able aprĂšs je crois qu’il faut savoir dĂ©brancher… Au dĂ©but je n’y arrivais pas mais au fur et Ă  mesure c’est mieux. Bisoussss

    Aimé par 1 personne

  5. Bonsoir la miss,
    J’ai lu ton roman sur Instagram avec un grand intĂ©rĂȘt car je n’ai pas de compte Instagram et je n’y comprends pas grand chose !!!!

    Pas mal de blogueuses qui me suivent sur mon blog pensent que je devrais me faire un compte sur Instagram pour mettre mes photos de mode ou mes cosmétiques que je publie toutes les semaines !
    En faite, j’ai un tĂ©lĂ©phone portable qui n’est plus tout jeune (comme moi 😉 ; je ne peux malheureusement pas transfĂ©rer mes photos sur mon tĂ©lĂ©phone et je n’ai pas envie de m’en acheter un plus moderne !!! J’ai pas envie non plus d’ĂȘtre esclave et de ne penser qu’Ă  ça, ĂȘtre rivĂ©e Ă  son tĂ©lĂ©phone, pas pour moi !

    C’est vrai que tu peux avoir plus de partenariats avec Instagram et plus de visibilitĂ©s, mais pour ma part, ce qui compte vraiment c’est le partage et avec mon blog, j’aime partager et recevoir des commentaires pour pouvoir Ă©changer 😉

    Bisous et bonne soirée, à bientÎt, Val

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire qui me fait plaisir ! 🙂
      Tu partages dĂ©jĂ  beaucoup de photos sur ton blog qui est trĂšs riche donc tu n’as pas Ă  te soucier de ce rĂ©seau social ^^ Oui aprĂšs je suis d’accord il y a les partenariats et le fait d’ĂȘtre rĂ©munĂ©rĂ© grĂące Ă  son activitĂ© mais je trouve que cela perd de l’authenticitĂ© et du partage 😓 Au moins toi c’est honnĂȘte, aprĂšs tout dĂ©pend quel partenariat car si c’est un produit que tu utilisais dĂ©jĂ  avant oui đŸ™đŸŒ

      Certains sont Ă  la course aux likes et donc postent des photos juste pour voir leur nombre d’abonnĂ©s grandir.

      Bisous à toi et merci pour cette discussion 😘

      Aimé par 1 personne

  6. Un article super intĂ©ressant et bien Ă©crit !! Tes paragraphes sont bien dĂ©limitĂ©es et tes propos bien transmis avec des exemples concrets, c’est top !^^
    Je me suis aussi crĂ©Ă©e un compte Insta pour le blog, pouvoir Ă©changer encore plus autour de la lecture et voir de jolies photos, car beaucoup sont magnifiques ! (MĂȘme si comme tu le dis, avec tous les filtres, le naturel est moins prĂ©sent et c’est dommage…)
    Par contre, il faut bien cibler ce qu’on dĂ©sire suivre ou voir, car Insta peut facilement donner des complexes (comme tu le dis trĂšs bien !)… Comme avec tous les RS, faut faire attention Ă  ne pas tomber dans l’excĂšs, j’essaie souvent de prendre du recul pour ne pas me sentir envahi ou alors me rappeler que les rĂ©seaux ne doivent pas me couper de « ma » vie, si tu vois ce que je veux dire 😛
    Merci pour ce partage inspirant, vraiment trop heureuse d’avoir dĂ©couvert ton blog !!!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci infiniment pour tous ces compliments tant sur mon blog que sur mon article đŸ˜â€ïž
      Je partage entiĂšrement ton avis, et puis Instagram ce n’est pas la « vraie » vie. Ce sont des moments que l’on fige pour les garder et partager avec d’autres. A moins d’utiliser ce rĂ©seau social comme un support professionnel, autrement cela doit rester un loisir 🙂
      Dis-moi, tu me donnes ton pseudo Instagram pour que je puisse te suivre et voir ce que tu postes ? 😊
      Je te fais des bisous et te remercie encore ! ❀

      J'aime

  7. Coucou ma belle! je te rejoins sur beaucoup de choses, mais personnellement j’adore Instagram!! ça me fait un super album souvenir de tous mes voyages et beaux moments que j’ai vĂ©cus et j’adore y revenir avec le temps ❀ mais je suis d'accord il y a beaucoup de fake et ça c'est fatiguant 😩 des bisous!

    Aimé par 1 personne

  8. Je te rejoins sur pas mal de choses , le cĂŽtĂ© nĂ©gatif du moins. AprĂšs , j’adore Instagram et j’adore partager mes photos (quand elles sont biens) , surtout quand je voyage ! AprĂšs j’adore partager mes voyages et bonnes adresses food parisiennes en insta story.
    AprĂšs l’algorithme , les gens qui achĂštent des abonnĂ©s et les influencers qui font pub sur pub , si seulement ça pouvait disparaĂźtre d’insta. Mais tout ne peut pas ĂȘtre parfait ahah. Bisous 😘

    Aimé par 1 personne

  9. Moi, je profite et je partage les photos que j’aime car la vie m’a appris que l’on peut tout perdre en quelques secondes. J’ai, par exemple, un disque dur qui a grillĂ©.. Plus de 400 photos perdues Ă  jamais.
    J’ai dĂ©mĂ©nagĂ© ma poulette. Tu me suis ? Je t’embrasse. 🙂

    Aimé par 1 personne

  10. Nous nous avons un insta pour le blog et la boutique et c’est tout. Il faut poster au moins 4 fois par semaine pour compter, voir 1 Ă  2 fois par jour ! Ben nous on a pas que ça Ă  faire ! VoilĂ 
    Et tu nous verras jamais la bouche en coeur dans 12 000 positions débiles, enfin bref !

    Aimé par 1 personne

  11. Coucou Roussette 😊

    Merci pour ton article… Brouillon, oui et non. Si tu l’as Ă©crit en plusieurs fois, un peu logique que les idĂ©es se suivent plus ou moins… En mĂȘme temps, je trouve qu’il suit ton Ă©volution face Ă  Instagram.

    À part, ton a priori, je te rejoins.
    Ce rĂ©seau social, je l’ai connu avant d’y ĂȘtre pour partager mes lectures et je dois t’avouer que je sature depuis quelques temps… L’envie de clĂŽturer mon compte me tente et retente… Mais ton article me donne envie de partager autre chose, de revenir Ă  mes dĂ©buts sur Instagram. C’est une idĂ©e…

    Concernant, les abonnĂ©s /abonnements, je m’en moque un peu, puisque les Ă©changes sont rares… J’y suis plus pour participer Ă  des concours qu’autre chose… 😄

    Oui, c’est un rĂ©seau social qui est addictif… Comme tout rĂ©seau social 😉 mais si l’on choisit ses abonnements, il vĂ©hicule de belles choses, chez moi en tous les cas.

    Merci encore pour ton article.

    Aimé par 1 personne

    1. Je te remercie d’ĂȘtre passĂ©e sur mon blog et de t’y ĂȘtre abonnĂ©e cela me fait super plaisir ! Alors bienvenue Ă  toi ! ❀

      Je l'ai écrit au fil de la plume mais d'une maniÚre chronologique car mon avis a changé et s'est construit au fil du temps que je passais dessus.

      Instagram doit rester un plaisir et non une contrainte, et pour ne pas se lasser j'ai l'impression qu'il faut souvent revenir aux fondamentaux : c'est-à-dire le partage ! 😊

      Si tu te concentres trop sur les abonnĂ©s qui viennent tu te focalises sur un nombre et non pas vĂ©ritablement les personnes qui passent sur ton compte y laisser un petit commentaire ou un j'aime sous une photo 🙂

      Pour la conclusion de ton commentaire je n'ai rien à rajouter je suis entiùrement d'accord avec toi ! 😊

      Merci Ă  toi pour ce commentaire et le partage de ton point de vue ! đŸ™đŸŒ

      J'aime

  12. TrĂšs intĂ©ressant article, trĂšs bien Ă©crit, et qui prĂ©sente Instagram dans tous ses aspects + et- . Je partage complĂštement cette analyse de ce rĂ©seau qui au dĂ©part, voulait donner la part belle Ă  la photographie. Le partage est un aspect important, comme pour les blogs, ça permet d’Ă©changer. Mais sans naturel, sans sincĂ©ritĂ©, ou s’il n’y a que de la promotion, ce n’est plus intĂ©ressant. Merci pour ce texte !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s